Actualités Géoludie

Paiement par carte bancaire, Paypal, chèque bancaire. Suivi des colis coliposte et TNT



LATRONCULES

Auteur : Traditionnel - Joueurs:2 - Empire Romain
Indisponible

Principe : Stratégie par affrontement

Le jeu des latroncules était pratiqué par les romains, de nombreuses traces le font remonter au 1° siècle avant JC, il pourrait tout de même être plus ancien.
Il se pourrait que ce jeu soit l’équivalent romain du jeu de la
Pettie grecque.
Les travaux réalisés par les spécialistes pour la reconstitution de règles plausibles nous donnent des résultats très variés.
Ulrich Schadler, en 1992, a réalisé d’importants travaux à ce sujet, il a recensé les travaux de ses prédécesseurs et conduit une analyse critique de ceux-ci basée sur des exercices pratiques (Deutsches Spiele-Archiv) et il en a déduit une règle possible.

En 1996, la découverte d’un jeu supposé de Latroncules dans une tombe à Colchester nous livre de précieux renseignements puisque les pions étaient placés sur le plateau, comme en situation de jeu.

Cette découverte remettrait en cause certains aspects des travaux de Schadler.
Géoludie participe bien modestement à ces recherches en vous proposant
une règle issue des travaux de ces illustres spécialistes et des découvertes récentes.
Enfin, il est peut-être illusoire de penser qu’il existait une règle uniforme, ce jeu pratiqué dans une bonne partie de l’Empire romain pendant plusieurs siècle connaissait sans doute de nombreuses variantes (les plateaux eux-mêmes avaient un nombre de cases variable, le 8*8 étant le plus fréquent) tout en conservant un principe de jeu identique.
Soyez donc libres d’aménager ces règles !

PREVOIR UNE A DEUX SEMAINES AVANT LIVRAISON

Plateau et pions en céramique. Approx. 29 cm x 32 cm.
Fabriqué en france.


Consulter votre commande Aller en haut de page

Autre jeu de l'antiquité romaine : le duodecim sripta


Règle du jeu de latroncules



REGLE DU JEU DE LATRONCULES

Chaque joueur dispose de huit pièces, huit larrons et un Dux

Objectif :
Eliminer toutes les pièces de l’adversaire.

Placement initial des pièces :
Chaque joueur dispose ses huit larrons en première ligne, le Dux est positionné en deuxième
ligne sur une case au choix du joueur.

Déplacements :
Les larrons se déplacent d’une case orthogonalement vers l’avant ou sur les côtés, ils ne
peuvent reculer.
Le Dux se déplace orthogonalement d’un nombre de case indéterminé dans toutes les directions (comme la tour aux échecs)
Tous les pions peuvent se déplacer en effectuant un saut court par dessus une pièce amie,
cela dans toutes les directions (y compris en arrière)

Captures :
La prise est réalisée par encadrement, en deux étapes :
1—Encadrement : Un encadrement est réalisé suite à un déplacement, le pion encadré est alors « gelé », il ne peut plus se déplacer tant que l’encadrement demeure.

2—Consolidation de la prise : Au tour suivant (ou à un tour ultérieur), le joueur qui a réalisé l’encadrement peut s’il le désire capturer la pièce « gelée », la prise compte pour un tour de jeu.
Un pion encadré perd son pouvoir offensif, il ne peut participer à un encadrement.
Un larron a le droit de reculer pour effectuer une prise









Autres jeux de l'antiquité du bassin méditérranéen
 
Vingt cases

Senet

Jeu Royal d'Ur

Mehen
Duodecim scripta